© PNUD Mauritanie /Patrice BRIZARD - La cérémonie de signature au ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle d’un partenariat tripartite « STAGI » entre le Gouvernement, le Patronat (UNPM), et le PNUD Mauritanie concrétise la volonté des trois partenaires d’appuyer le renforcement des capacités et l’insertion socio-professionnelle des jeunes diplômé·e·s pour accélérer la résorption du chômage et faciliter leur insertion et leur participation au développement économique et social du pays.


Par Patrice BRIZARD

Nouakchott – ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle : La cérémonie de signature d’un nouveau partenariat tripartite, dénommé « STAGI », entre le gouvernement, le patronat, et le PNUD Mauritanie s'est déroulée ce jeudi 8 juillet en présence des signataires, SE Monsieur Taleb Ould Sid’Ahmed, Ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, M. Mohamed Zeïn El Abidine Ould Cheikh Ahmed, président de l’Union nationale du patronat mauritanien (UNPM) et M. Anthony Ngororano, Représentant résident du PNUD en Mauritanie, ainsi que du Secrétaire général du ministère de l'Emploi et de la Formation professionnelle, Dr Abdi Salem Cheikh Saadbouh.

« Ce programme concrétise la volonté des trois partenaires d’appuyer le renforcement des capacités et l’insertion socio-professionnelle des jeunes diplômé·e·s pour accélérer la résorption du chômage et faciliter leur insertion et leur participation au développement économique et social, et à la croissance du pays », a déclaré le Représentant résident du PNUD, Anthony Ngororano. « En effet, si dans le monde entier les jeunes sont l’avenir, beaucoup d’entre eux malheureusement n’ont plus confiance dans cet avenir, et ce pour plusieurs raisons, parmi lesquelles le manque d’opportunités économiques et d’emplois décents et durables », a-t-il ajouté.

Le présent programme vient consolider et compléter d’autres initiatives, en cours de mise en œuvre, entre le ministère de l’Emploi et le PNUD, dont le Programme national de volontariat en Mauritanie (PNVM) pour le développement durable et le projet « Promouvoir des emplois et d’autres moyens de subsistance respectueux de l’environnement ». Le nouveau partenariat, qui devient un partenariat public/privé, s’adjoint des partenaires techniques et financiers (PTF) et vise, par l’octroi d’une formation technique à de jeunes diplômé·e·s à la recherche d’un premier emploi, à renforcer leur employabilité grâce à la mise en place d’un programme de stages au sein des entreprises mauritaniennes.

La mise en place d’un tel programme de stages pour les jeunes vise à « connecter l’offre d’emploi des entreprises à la demande des jeunes ». Elle passe donc par un partenariat avec le patronat qui dispose des capacités techniques nécessaires pour l’encadrement des jeunes stagiaires et leur permettre de mettre en pratique leur formation académique, et d’acquérir l’expérience nécessaire pour saisir les opportunités d’emploi qui se présenteront à eux/elles dans la suite de leurs carrières professionnelles. La mise en place de ces stages contribuera également à la satisfaction des besoins en qualifications des mêmes entreprises qui vont ainsi bénéficier de l’expertise que ces jeunes qualifiés, dynamiques et très motivés pour s’insérer dans la vie active.

La mise en œuvre prochaine de ces stages, dans le cadre du partenariat tripartite STAGI, s’étalera sur trois ans. Il prévoit, avec un large focus ciblant les jeunes femmes, de faire bénéficier 4500 jeunes sans emploi d’opportunités de formation, soit 1000 jeunes la première année, 2000 la deuxième année et 1500 la troisième année.

S.E. le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, M. Talib Ould Sid’ Ahmed, dans son Mot à propos de la cérémonie, a confirmé que la campagne de certification professionnelle n’avait jusqu’ici pas bénéficié de formations. Cela a représenté un obstacle majeur et un défi pour l’intégration des jeunes au marché du travail. « C’est ce constat qui a présidé au lancement du programme actuel STAGI qui, par le biais des institutions du secteur public et privé, en partenariat avec l'Union des employeurs (UNPM) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), va aider ces jeunes à accéder au marché du travail ».

Tout en pérennisant le partenariat entre les trois parties, la nouvelle Convention-cadre, qui vient d’être signée, va optimiser les opportunités d’emplois offertes par le marché du travail et permettre aux jeunes diplômé·e·s sélectionné·e·s, de vivre une expérience pratique dans différents secteurs d’activité de l’économie nationale, et ainsi accroitre leur inclusion, leur insertion et leur participation au développement et à la croissance socio-économique du pays. Le PNUD, qui accorde un intérêt particulier à la thématique d’employabilité des jeunes, apportera ainsi son expertise technique pour l’opérationnalisation de ce partenariat, conformément à sa mission d’accompagnement des efforts de développement du gouvernement.

Icon of SDG 08 Icon of SDG 17

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Mauritanie 
Aller à PNUD Global