Le film et la Newsletter mettent l’accent sur les 32 micro-projets réalisés au profit de 45 villages et profitant à plus de 40 000 personnes vulnérables dont 70% de femmes et de jeunes. Ce résultat a été réalisé par le PNUD grâce au Programme « Alliance Mondiale contre le Changement Climatique (AMCC) – Mauritanie : Enclencher un processus de résilience en matière de sécurité alimentaire », généreusement financé par l’Union Européenne (UE).

L’AMCC est basé sur une Convention de Financement entre l’UE et le Gouvernement Mauritanien et il est mis en œuvre à travers une Convention de Contribution entre l’UE et le PNUD d’une part et une Convention de Délégation entre l’UE et la GIZ d’autre part.

Le PNUD, dans le cadre de l’AMCC et sous l’égide du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD), a entrepris la mise en œuvre de plus de 32 micro-projets et a appuyé l’Office National de Météorologie (ONM). Ces actions ont permis de renforcer la résilience de plus de 40 000 personnes dont principalement des communautés vulnérables, des femmes et des jeunes parmi les plus pauvres des Wilaya du Brakna et de l’Assaba, dans une perspective de renforcer leur sécurité alimentaire.

La mise en œuvre des micro-projets s’est faite à travers un financement conjoint du Programme de Petites Subventions du FEM, SGP – AMCC et s’est appuyé sur les PCTI et les analyses de la vulnérabilité actuelle et future réalisées par la GIZ.

Le témoignage des bénéficiaires, des autorités locales et des partenaires et les images de terrain parlantes font de ce film une illustration de la contribution effective du PNUD au développement de la Mauritanie, grâce à la collaboration avec l’Etat et l’appui des partenaires de la Mauritanie, dont en premier lieu l’Union Européenne. La Newsletter ‘Impact’ donne des détails utiles sur la démarche participative adoptée au cours du programme, les communautés bénéficiaires, les types d’activités appuyées, les équipements fournis à l’ONM et les ONG partenaires pour la mise en œuvre des micro-projets.

L’AMCC est une initiative lancée en 2007 par la Commission Européenne pour renforcer le dialogue et la coopération dans le domaine du changement climatique avec les pays en développement les plus vulnérables et à appuyer leurs efforts de développement et de mise en œuvre de réponses en termes d’adaptation et d’atténuation.

Icon of SDG 01 Icon of SDG 11 Icon of SDG 13

PNUD Dans le monde

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Eswatini Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye

M

Macédoine du Nord Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine République du Guyana Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe