Profil pauvreté en Mauritanie

01 sept. 2009
image

Résumé

L’enquête nationale sur les conditions de vie des ménages en Mauritanie 2008-2009, cinquième du genre, est une opération nationale de grande envergure qui a été réalisée par l’Office National de la Statistique (ONS). Il s’agit d’une enquête que le Gouvernement a engagée pour permettre une actualisation du second plan d’action du CSLP 2008-2010. Elle fournit une gamme de données et d’indicateurs pertinents et actualisés susceptibles de donner des éclairages nouveaux sur le pilotage de la stratégie de réduction de la pauvreté et de suivi des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

 

Sa réalisation est le fruit des efforts intenses d’une équipe technique pluridisciplinaire de l’ONS appuyée par des missions ponctuelles d’une assistance technique internationale en matière de sondage, de scannage et de traitement des données. Cette enquête permet d’avoir pour la première fois depuis vingt ans, des résultats significatifs au niveau de l’ensemble des moughataas du pays ouvrant ainsi l’opportunité à la réalisation de profils régionaux de pauvreté en appui aux politiques de décentralisation, d’aménagement du territoire et de mise en oeuvre d’actions ciblées de réduction de la pauvreté.

 

L’enquête est multisectorielle et prend en compte la saisonnalité dans l’appréhension de différentes variables (consommation, emploi, santé...). La collecte des données s’est ainsi effectuée en six mois suivant deux passages sur toute l’étendue du territoire national, c’est-à-dire dans les 13 wilayas du pays. Elle a été réalisée entièrement sur des ressources propres nationales avec une assistance technique de l’Observatoire Economique et Statistique d’Afrique Subsaharienne (AFRISTAT) et de la Banque Mondiale.

 

Le présent rapport a permis de mettre en exergue les résultats définitifs saillants sur les niveaux, tendances et différentiels du phénomène de pauvreté en 2008. Par contre, il n’a pas permis de donner des réponses à des questions posées auxquelles seules des investigations spécifiques complémentaires dans le cadre d’analyses approfondies pourraient répondre. Pour assurer la comparaison des résultats avec l’enquête EPCV 2004, ceux de 2008 ont été calculés sur la base du premier passage.

 

Son adoption par la commission technique chargée des enquêtes et du visa statistique, affiliée au Conseil National de la Statistique, lors de sa réunion du 05 octobre 2009, constitue la première étape de la diffusion et de la dissémination des résultats de cette importante enquête nationale auprès de l’ensemble des utilisateurs.

 

La publication des résultats de cette enquête après ceux de l’enquête par grappes à indicateurs multiples réalisée en 2007, ceux de l’enquête nationale de référence sur l’analphabétisme en 2008 et de dix Wilayas en chiffres en 2009, traduit l’ambition de l’ONS d’être un pôle d’excellence de la production statistique, capable de répondre à la demande croissante des décideurs et des différents utilisateurs, en informations socio économiques fiables et actualisées.

A retenir

  • La dépense totale moyenne par ménage en 2008 s’élève au niveau national à 1.079.982 UM par an. Le milieu de résidence est un facteur déterminant du niveau de cette dépense. En effet, la dépense annuelle totale moyenne des ménages est de 1.560.305 UM en milieu urbain contre 723.266 UM pour le milieu rural. Ces niveaux de dépenses s’écartent largement de ceux de 2004 où cette moyenne était de 1.003.639 UM pour le milieu urbain et de 590.229 UM pour le milieu rural. Cette dépense varie de 663.314 UM au Tagant à plus de 1.857.000 Ouguiyas à Dakhlet-Nouadhibou. La part de la dépense alimentaire (y compris l’autoconsommation) a augmenté entre 2004 et 2008, passant de 51,9% à 57,8% ; par contre, les parts des dépenses allouées aux deux secteurs sociaux, l`éducation et la santé, ont chuté en 2008 par rapport à 2004.
  • Les 20% les plus pauvres de la population (premier quintile) se partagent seulement 6,3% tandis que les 20% les plus riches (cinquième quintile) se partagent 44,2% de la dépense totale des ménages. L’analyse de l’inégalité permet de constater une légère réduction de l’inégalité au niveau national en 2008 par rapport à 2004. Cette réduction qui semble être plus nette au niveau des tranches intermédiaires de niveau de vie est compensée par une aggravation du phénomène enregistré dans les tranches extrêmes. L’indice de Gini qui évalue cette tendance a diminué légèrement passant de 39% en 2004 à 38% en 2008.
  • Les principaux types de logement occupés par les ménages en 2008 peuvent être classés en 2 grands groupes : les habitats précaires (Tente, Case/hutte, Baraque et M’bar) occupés globalement par 32,5% des ménages et les habitats de types maisons occupées par les autres (67,5%). En ce qui concerne le statut d’occupation du logement, on note une prédominance des ménages propriétaires de leurs logements (74%). Les locataires occupent le second rang et représentent près de 12% en 2008, réalisant ainsi une légère hausse par rapport à l’année 2004. La 3ème position est occupée par les ménages en situation d’appropriation de logement, (Gazra) soit 7,5%.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Mauritanie 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe