Le MIDEC et le PNUD lancent l’ambitieux Programme d’Appui à la Gouvernance Régionale et le Développement Economique Local (PAGOURDEL)

24 mai 2017

Le Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation (MIDEC) a organisé le 24 Mai 2017 à Nouakchott, l’atelier de lancement officiel du nouveau Programme d’Appui à la Gouvernance Régionale et le Développement Economique Local (PAGOURDEL). Ce nouveau programme fait suite et capitalise sur le programme ART GOLD.

Le PAGOURDEL bénéficie à huit wilayas du pays : le Trarza, le Brakna, le Gorgol, l’Assaba, le Guidimakha, le Tagant, le Hodh El Gharbi et l’Adrar pour un budget prévu de dix millions de dollars sur la période 2017-2021 et s’inscrit dans le troisième levier de la SCAPP (Stratégie de Croissance Accélérée et de Prospérité Partagée 2016 – 2030)  qui met l’accent sur la nécessité du renforcement de la déconcentration, de la décentralisation et de l’aménagement du territoire, à travers, notamment, une régionalisation effective des ressources et des pouvoirs, y inclus le développement économique local.

L’évènement a été présidé par le Ministre de l’intérieur et de la décentralisation, M. Ahmedou Ould Abdalla et coprésidé par M. Mario Samaja, Représentant Résident du PNUD, en présence du Ministre de l’Economie et des Finances (MEF), M. Moctar Ould Djay, du Président de l’Association des Maires de Mauritanie, des Directeurs Généraux des Politiques et Stratégies Publiques (DGPSD - MEF) et des Collectivités Territoriales (DGCT - MIDEC), des Walis des Wilayas (Régions) bénéficiaires et de nombreux autres responsables.

Dans son discours d’ouverture de l’atelier de lancement, le MIDEC a souligné que la « concrétisation des principes de la bonne gouvernance et le renforcement de la décentralisation constituent des choix stratégiques des pouvoirs publics » qui s’attèlent à développer les mécanismes du partenariat local et à impulser l’effort économique, conformément aux objectifs majeurs de la lutte contre la pauvreté et la réalisation des objectifs inscrits dans SCAPP.

Il a ajouté que l’approche mise en œuvre par le PAGOURDEL est de nature à faciliter et encourager le dialogue entre les acteurs et intervenants dans le développement humain durable au niveau régional. Il a ensuite remercié le PNUD pour son appui incessant au Gouvernement Mauritanien pour la réalisation des objectifs de développement qu’il s’est fixé.

Prenant la parole auparavant, M. Mario Samaja a rappelé que le Gouvernement Mauritanien est convaincu qu’une décentralisation réussie est une condition essentielle pour renforcer la gouvernance et accélérer l’atteinte d’une croissance inclusive et des objectifs de développement durable.

Il a ensuite réitéré « l’engagement du PNUD à toujours accompagner le gouvernement dans ses efforts pour un développement durable qui profite aux plus pauvres, à travers l’implication et le renforcement des capacités des acteurs au niveau local, régional et national. »

Ces allocutions ont été suivies par deux présentations, l’une sur le Programme d’Appui à la Gouvernance Régionale et le Développement Economique Local, (PAGOURDEL) par le DGCT, M. Abdi Ould Horma, et la seconde sur l’Expérience de l’Initiative ART Internationale et sa nouvelle génération de projets par Johannes Krassnitzer, Coordonnateur International de l’Initiative ART.

Ces deux exposés ont été suivis par des débats riches et fructueux qui ont permis de sortir de l’atelier avec des recommandations pertinentes de nature à faciliter l’implémentation du PAGOURDEL et une meilleure prise en compte des attentes des acteurs au niveau régional et local dans le cadre du programme dont les autorités et leurs partenaires attendent des retombées économiques positives pour les populations des régions cibles.