Lancement de 32 micro-projets par le PNUD dans le cadre du programme AMCC

6 avr. 2017

Aleg, le 6 Avril 2017 : Ouverture de l’atelier de lancement de 16 projets communautaires au profit des populations de la Wilaya du Brakna dans le cadre du Programme AMCC, financé par l'Union Européenne.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Wali Mouçaid du Brakna en présence du Hakem d’Aleg, du Conseiller du Ministre de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD), Directeur National du projet, du Représentant Résident a.i. du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), des responsables des 16 ONG/OCB porteurs de projets, des maires et de staff du PNUD. 

Dans son mot d’ouverture, le Wali a rappelé que ces projets entrent dans le cadre de l’importance accordée par les autorités publiques au programme AMCC. Il a ensuite souligné que ces projets auront un impact positif sur les populations des communes ciblées par le projet. Il a enfin remercié le PNUD et l’Union Européenne pour leur aide constante à la Mauritanie.
Quant au Directeur National du Projet, il a souligné le caractère novateur du Programme AMCC qui cible la réalisation d’activités concrètes sur le terrain au profit des communautés et des populations vulnérables. Il a rappelé l’importance de l’enveloppe prévue pour ces activités, d’un montant d’environ un milliards six cents millions d’ouguiyas. Il s’est ensuite félicité de la coopération entre l’ensemble des partenaires pour mettre en œuvre le programme, notamment entre le MEDD, au niveau central et à travers les délègues régionaux du MEDD, les autorités régionales et locales, le PNUD, l’Union Européenne et la GIZ.

Dans le mot qu’il a prononcé auparavant, le Représentant Résident a.i. du PNUD a rappelé que le Programme AMCC est une initiative lancée en 2007 par la Commission Européenne, visant à renforcer le dialogue et la coopération dans le domaine du changement climatique avec les pays en développement les plus vulnérables et à appuyer leurs efforts de développement et de mise en œuvre de réponses en termes d’adaptation et d’atténuation. En Mauritanie, ce programme est mis en œuvre sous la tutelle du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD) à travers le PNUD et la GIZ depuis 2014, dans les deux Willaya de l’Assaba et du Brakna. Il a ensuite rappelé aux porteurs de projets que leur implication en tant qu’acteurs de la société civile doit leur donner l’occasion de démontrer leurs capacités de mise en œuvre et des liens étroits avec les populations en tant que relais entre les agences de mise en œuvre et les populations. Il a également attiré leur attention sur l’importance de la qualité de la mise en œuvre des interventions et des rapports avec les bénéficiaires directs afin d’assurer une meilleure appropriation des investissements à réaliser. « Nous vous invitons aussi à mieux partager vos expériences de mise en œuvre y compris les difficultés rencontrées afin qu’ensemble nous puissions tirer les leçons apprises et réévaluer les modalités les plus utiles et transparentes de nos interventions. Il est aussi extrêmement important de mettre l’accent sur l’implication des jeunes et des femmes des villages bénéficiaires pour une plus grande appropriation et une meilleure inclusion des groupes vulnérables dans les interventions sur le terrain » a-t-il ajouté avant de conclure en réitérant l’engament du PNUD à poursuivre ses efforts, à côté du Gouvernement mauritanien et en partenariat avec l’Union Européenne, au service du développement durable de la Mauritanie tout en remerciant vivement les autorités régionales et le MEDD pour leur coopération durant tout le processus de mise en œuvre du programme AMCC.

Notons que l’atelier ouvert aujourd’hui à Aleg pour 2 jours, vise le lancement de 16 des 32 projets communautaires de la Composante SGP à travers 16 ONG nationales intervenant dans la zone du projet au Brakna. Les 16 autres projets viennent de bénéficier d’une rencontre similaire il y a trois jours à Kiffa. Ces projets communautaires seront réalisés pour un budget global de 483 144 594 Millions d’UM composé de 435 838 815 Millions d’Ouguiyas sur les fonds de l’Union Européenne et une contribution de 47 305 779 UM du Fonds pour l’Environnement Mondial. Ils bénéficieront à environ 40 villages appartenant aux quatre Communes dites de démarrage en Assaba (Laweissa et Lebheir) et au Brakna (Djelwar et Mâle). Le choix de ces villages fait suite aux résultats des Analyses régionales et locales de vulnérabilités conduites par la GIZ et sur les Plans Climats Territoriaux Intégrés conduits ensuite par le PNUD à travers la composante ART GOLD. En plus du lancement des projets, l’atelier vise aussi à outiller les acteurs sur certaines modalités de mise en œuvre des projets, notamment en matière de procédures administratives et comptables et surtout d’assurer l’engagement des partenaires auprès des bénéficiaires : maires des communes déjà citées, autorités administratives et services techniques, en vue d’une mise en œuvre participative des projets au profit des populations vulnérables ciblées.

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Mauritanie 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe