Validation et lancement du Rapport sur l’Evaluation des OMD

16 déc. 2016

Le Ministère de l’Economie et des Finances (MEF) vient de lancer, avec l’appui du PNUD,  le Rapport sur l'évaluation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Le lancement du rapport, qui s’est effectué le 30/11/2016, a été présidé par le Ministre de l'Economie et des Finances, M. Moctar Ould Djay, en présence du Représentant Résident du PNUD, M. Mario Samaja, et de plusieurs responsables des secteurs publics et privé, de la société civile et des partenaires techniques et financiers. Dans son discours à cette occasion, le Ministre a souligné que la politique de développement a connu en Mauritanie un bond qualitatif depuis 2009 au niveau des secteurs sociaux, notamment l'enseignement, la santé, l'hydraulique, l'assainissement, l'habitat et l'environnement, en relation avec la mise en œuvre des OMD.

Le Ministre a aussi souligné la dynamique économique ainsi que les grands investissements dans le domaine des infrastructures qui ont permis le renforcement des opportunités d’emploi dans le secteur public et le secteur privé en plus de l’émergence sans précédent de nombreuses PME.

Auparavant, le Représentant Résident du PNUD avait saisi aussi cette opportunité pour mettre en relief les progrès qui ont été réalisés au niveau national et indiquer que le moment est venu de dresser un bilan des progrès accomplis vers l’atteinte des OMD et de tourner les regards vers le futur. « L’expérience de ces 15 dernières années devrait nous aider à mieux peaufiner nos stratégies et politiques de développement futures et en assurer une meilleure mise en œuvre. Les résultats du rapport dont nous procédons aujourd’hui au lancement indiquent que de réels progrès ont été réalisés au niveau national. En effet, à travers la mise en œuvre du Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté (CSLP 2001 – 2015), dont les objectifs se recoupaient avec ceux des OMD, la Mauritanie a consenti d’importants efforts pour la concrétisation de ses engagement nationaux et internationaux.

De manière générale, les conditions de vie des populations demeurent précaires, même si la pauvreté, située à 31% en 2014 est en constante diminution depuis 1990 où elle touchait 56,6% de la population ».

Le rapport, élaboré par le Centre Mauritanien d'Analyse des Politiques (CMAP) sous la supervision de   la Direction Générale des Politiques et Stratégies de Développement (DGPSD) du MEF et le PNUD, dresse le bilan des progrès accomplis par la Mauritanie vers l'atteinte des OMD, mettant l’accent sur les cibles stratégiques pour la Mauritanie.

Le rapport met ainsi en exergue les principaux résultats par objectif, les facteurs ayant favorisé ou retardé l’atteinte des OMD et des recommandations.

Le rapport souligne la régression de l’incidence de la pauvreté, incidence qui s’est accélérée au cours des six dernières années avec une réduction moyenne de près de 1,8 points de pourcentage par an. La proportion de la population vivant en dessous du seuil de la pauvreté aurait ainsi atteint en 2015 un niveau proche de la cible. L’incidence de la pauvreté était ainsi de 31% en 2014 contre 56,6% en 1990 (voir graphique ci-dessous).

D’autres indicateurs sont tout aussi remarquables, notamment la parité genre dans l’enseignement fondamental et secondaire, la diminution de la malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans, l’implication des femmes dans les postes électifs, l’intégration des principes du développement durable dans les politiques de développement du pays et l’accès à l’eau potable et aux TIC.

Plusieurs difficultés se sont cependant dressées devant la réalisation de certaines cibles pertinentes pour la Mauritanie dont notamment : le chômage, le taux de mortalité infantile et le taux de mortalité maternelle.

Rappelons que les OMD sont au nombre de 8 :

  • OMD 1 : Éliminer l’extrême pauvreté et la faim ;
  • OMD 2 : Assurer l’éducation primaire pour tous ;
  • OMD 3 : Promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes ;
  • OMD 4 : Réduire la mortalité infantile ;
  • OMD 5 : Améliorer la santé maternelle ;
  • OMD 6 : Combattre le Vih/Sida, le paludisme et d’autres maladies ;
  • OMD 7 : Assurer un environnement durable ;
  • OMD 8 : Mettre en place un partenariat mondial pour le développement

Le CSLP et les OMD étant arrivés à échéance en 2015, la Stratégie de Croissance Accélérée et de Prospérité Partagée (SCAPP) constitue la nouvelle stratégie qui porte la vision de développement du pays au-delà de 2015 (2016 – 2030) et devrait permettre à la Mauritanie d’accélérer ses mutations socio-économiques pour offrir de meilleures conditions de vie à sa population.

Dans ce cadre, la Mauritanie a lancé dès avril 2013, un processus de consultations nationales sur l’agenda de développement post 2015, soutenu par le PNUD.

Mené suivant une approche participative et inclusive de l’ensemble des acteurs, ce processus a permis un débat fructueux et sérieux sur les actions à mener en faveur du développement au-delà de 2015 à travers la SCAPP, dont les objectifs sont en harmonie et recoupent ceux des Objectifs de Développement Durable (ODD). La SCAPP est en cours de finalisation et sa mise en œuvre sera soutenue par le PNUD et les autres partenaires au développement de la Mauritanie.