Le Ministère de l’Economie et des Finances et le PNUD célèbrent la Journée Anti-Corruption

16 déc. 2016

La cérémonie s’est déroulée ce 9 décembre 2016 au Centre International de Conférences de Nouakchott et cette Journée Mondiale de Lutte contre la Corruption a été marquée cette année par un programme riche et varié pour dénoncer la corruption et proposer des solutions.

Le Ministre de l'Economie et des Finances, M. Moctar Ould Djay a souligné, dans le discours qu’il a prononcé à cette occasion, que cette journée est une opportunité « pour chaque pays de faire le point sur ses réalisations en matière de transparence et de lutte contre la corruption », ajoutant que la journée « revêt une importance capitale » pour la Mauritanie « du fait des ravages causés par ce fléau dans notre pays ». Il a ensuite mis en relief les mesures que le gouvernement a pris pour rationaliser les dépenses publiques, rejeter le gaspillage des ressources, la mauvaise gestion, le détournement, la corruption et l’impunité en plus de la lutte contre l’évasion fiscale. Il a aussi rappelé les progrès réalisés par le pays en ce qui concerne certains indicateurs dont l’IDH, le Doing Business et la liberté de presse. Enfin, il a remercié le PNUD, ainsi que les autres partenaires au développement, pour leur appui constant et leur contribution à l’organisation de la journée.

Pour sa part, M. Mario SAMAJA, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies (SNU) et Représentant Résident du PNUD en Mauritanie, a souligné que « l’impact de La corruption ne se limite pas au détournement de ressources, aussi important soit-il. Elle a aussi un effet destructeur sur les sociétés et alimente une défiance justifiée à l’égard des autorités. Elle frappe de plein fouet les groupes vulnérables les plus pauvres et les plus vulnérables, privés des services de base auxquels seuls ceux qui sont en mesure de payer des pots-de-vin peuvent accéder ». Il a enfin partagé avec l’auditoire le message du Secrétaire Général des Nations Unies, M. Ban Ki-Moon, à l’occasion de cette journée.

La commémoration de la journée a été également marquée par une marche entre le Palais des Congrès et le Ministère de l'Economie et des Finances. Des membres du Gouvernement, le Représentant Résident du PNUD, des membres du corps diplomatique, des représentants d’organisations internationales, plusieurs structures publiques dont celles de contrôle et d’inspection ainsi que des organisations de la société civile et des militants de la lutte contre la corruption ont pris part à cette marche.

La journée a été également célébrée dans plusieurs Wilayas à l’intérieur du pays : Dakhlet-Nouadhibou, Assaba, Trarza, Hodh Charghi, Tagant, Hodh Gharbi, Tiris Zemmour Brakna, Guidimakha, Adrar et dans les trois Wilayas de Nouakchott : Sud, Nord et Ouest.

Rappelons que la Mauritanie a ratifié la Convention des Nations Unies Contre la Corruption et la Convention Africaine de Lutte contre la Corruption. Le Gouvernement mauritanien a également adopté une Stratégie Nationale de Lutte contre la Corruption (SNLC), le Code de Déontologie des Agents Publics et une Loi d’orientation sur la corruption.

Depuis maintenant plus de deux décennies, le PNUD vient en aide aux pays qui combattent le fléau de la corruption et, en 2014 déjà, l'ONUDC et le PNUD avaient développé une campagne globale conjointe, soulignant l'impact et les conséquences extrêmement négatives de la corruption sur l'éducation, la santé, la démocratie, la prospérité et le développement.

 

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Mauritanie 
Aller à PNUD Global

A

Afghanistan Afrique du sud Albanie Algérie Angola Arabie saoudite Argentine Arménie Azerbaïdjan

B

Bahreïn Bangladesh Barbade Bélarus Bélize Bénin Bhoutan Bolivie Bosnie-Herzégovine Botswana Brésil Bureau du Pacifique Burkina Faso Burundi

C

Cambodge Cameroun Cap-Vert Centrafrique (République centrafricaine) Chili Chine Chypre Colombie Comores Congo (République démocratique du) Congo (République du) Corée (République populaire démocratique de) Costa Rica Côte d'Ivoire Croatie Cuba

D

Djibouti

E

Egypte El Salvador Emirats arabes unis Equateur Erythrée Ethiopie

G

Gabon Gambie Géorgie Ghana Guatemala Guinée Guinée-Bissau Guinée équatoriale Guyane

H

Haïti Honduras

I

Ile Maurice et Seychelles Inde Indonésie Irak (République d') Iran

J

Jamaïque Jordanie

K

Kazakhstan Kenya Kirghizistan Kosovo (selon RCSNU 1244) Koweït

L

Laos Lesotho Liban Libéria Libye L’Ex-République yougoslave de Macédoine

M

Madagascar Malaisie Malawi Maldives Mali Maroc Mauritanie Mexique Moldova Mongolie Monténégro Mozambique Myanmar

N

Namibie Népal Nicaragua Niger Nigéria

O

Ouganda

P

Pakistan Panama Papouasie-Nouvelle-Guinée Paraguay Pérou Philippines Programme palestinien

R

République dominicaine Russie (Fédération de) Rwanda

S

Samoa São Tomé-et-Principe Sénégal Serbie Sierra Leone Somalie Soudan Soudan du Sud Sri Lanka Suriname Swaziland Syrie

T

Tadjikistan Tanzanie Tchad Thaïlande Timor-Leste Togo Trinité et Tobago Tunisie Turkménistan Turquie

U

Ukraine Uruguay Uzbekistan

V

Venezuela Viet Nam

Y

Yémen

Z

Zambie Zimbabwe