Les Volontaires des Nations Unies en Mauritanie

  Un volontaire (en blanc) aidant la coopérative des femmes dans la gestion de la plateforme solaire multifonctionnelle (Néré Walo).

 

Le Programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) est l’organisation des Nations Unies qui promeut le volontariat afin de soutenir la paix et le développement de par le monde. Il a été établi par l’Assemblée Générale des Nations Unies en Décembre 1970 à travers la résolution 26/59.

En 2001, l’Assemblée Générale des Nations Unies a recommandé que les gouvernements reconnaissent la contribution potentielle du volontariat à la réalisation d’objectifs de développement durable. Elle a également recommandé aux gouvernements de « prendre note de la richesse des formes traditionnelles d’assistance mutuelle et d’initiative personnelle et [de] puiser dans ces traditions, ce qui pourrait aider à rallier des groupes nouveaux à la cause des efforts de développement. »

Le comité  exécutif,  à travers la décision n° 18 de 2008, a confirmé l’approche du Programme VNU basée sur les trois domaines suivants : 

  1. la mobilisation des volontaires pour intégrer directement le maximum de gens dans l’humanitaire, la consolidation de la paix, le développement durable et l’éradication de la pauvreté ;
  2. le plaidoyer pour le volontariat  et l’engagement civique pour la paix et le développement ;
  3. l’intégration du volontariat à travers les politiques, les législations aussi bien la programmation pour adresser les  OMD.


Le Programme VNU a démarré ses activités en Mauritanie en 1979. Le déploiement des volontaires au sein des Agences des Nations Unies a fluctué selon la situation politique et économique de la Mauritanie. Par exemple, en 2009,  un nombre important de VNU a été déployé auprès du PAM suite à la sécheresse qui a sévit dans la région du Sahel. Aussi, le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) a reçu beaucoup de volontaires suite au rapatriement des déportés mauritaniens du Sénégal.

Aujourd’hui, suite à la guerre au Nord Mali, le contexte général est plutôt marqué par l’afflux des réfugiés maliens à la frontière, avec comme corollaire une crise humanitaire et sécuritaire. La contribution des volontaires au développement de la Mauritanie sera plus importante dans les mois à venir puisque le Programme gère un projet de volontariat mauritanien en collaboration avec le gouvernement.

La pauvreté et  la malnutrition restent des problèmes importants en Mauritanie, malgré les efforts entrepris ces dernières années par les différents intervenants. En effet la pauvreté touche encore 46,7% des populations (59,4%  de la population en milieu rural  vivent au-dessous du seuil de pauvreté. Quant à  la malnutrition des enfants de 6 à 59 mois 31% en souffre (Indicateur 2008 étude REACH : Renewed Efforts Against Child Hunger 2009).  Ainsi depuis 2008 le Programme VNU soutient l’initiative REACH qui mobilisera des volontaires de plusieurs agences (UNICEF, PAM, FAO, OMS) pour favoriser l’implantation d’un corps de jeunes volontaires mauritaniens avec des activités de lutte contre la malnutrition infantile .

Perspectives

PVNU poursuivra son plaidoyer auprès des agences du SNU afin de mobiliser les VNU dans la mise en œuvre de l’UNDAF 2012- 2016 dont les interventions au niveau décentralisé exigent un nombre important de ressources humaines ayant une expérience en matière de renforcement de capacités.

Il s’agit là d’exigences par rapport auxquelles le PVNU a des avantages comparatifs certains pour la mise en œuvre des projets et programmes, la mobilisation sociale pour la consolidation de la paix, la justice de proximité ainsi que l’encadrement et le renforcement des capacités des communautés à la base, notamment dans les zones reculées et d’accès difficile.

 A l’instar du PNUD, le Programme VNU a développé  son nouveau Plan Stratégique 2014-2017 avec 5 domaines prioritaires d’intervention :
-    L’accès aux services sociaux de base
-    La résilience des communautés pour l’environnement et la réduction des risques et désastres
-    Le maintien et la consolidation de la paix
-    La jeunesse
-    Le développement des capacités nationales à travers la mise en place des corps de volontariat