Rapport annuel PNUD en Mauritanie 2013

20 juil. 2014

Résumé du rapport

Le leadership du PNUD en matière d’appui organisationnel et institutionnel s’est traduit en 2013 par l’élaboration du rapport de suivi de la mise en œuvre du Cadre stratégique de lutte contre la pauvreté (CSLP), pour la 2ème année consécutive et la tenue des assises nationales pour sa validation.

 

En outre, le PNUD a réussi à faire adhérer les partenaires nationaux et ceux au développement au processus des consultations de l’après 2015, en suscitant une forte appropriation pour un pays qui n’était pas parmi les pays pilotes devant faire l’objet du processus. L’appropriation du processus aux niveaux national, régional et local et auprès des partenaires au développement a débouché sur la production d’un rapport analytique et inclusif dont les enseignements sont portés par toutes les parties prenantes et devront servir de base à la formulation de la stratégie nationale de développement qui devra prendre le relais le relais du CSLP après 2015.

 

Afin d’apporter une réponse rapide et durable au cycle de crises alimentaires et nutritionnelles qui ont touché plus d’un million de personnes, le PNUD, en collaboration avec d’autres agences du système des Nations Unies, le gouvernement mauritanien et les organisations de la société civile, a initié des actions pilotes de renforcement de la résilience des populations ainsi que l’élaboration d’un programme conjoint en la matière.

 

Quelques éléments clés

  • Les appuis du PNUD en matière d’efficacité de l’aide ont permis de canaliser les efforts du gouvernement et des partenaires techniques et financiers (PTFs) dans le cadre de l’organisation des instances de coordination et de gestion de l’aide, avec en prime la tenue régulière en 2013 des réunions du cadre de concertation Etat-Donateurs et des cadres de concertation global et sectoriel des PTFs.
  • le PNUD, en collaboration avec d’autres agences du système des Nations Unies, le gouvernement mauritanien et les organisations de la société civile, a initié des actions pilotes de renforcement de la résilience des populations ainsi que l’élaboration d’un programme conjoint en la matière.
  • Le PNUD a joué un rôle de premier plan dans l’appui à la conduite des réflexions stratégiques, l’initiation de réformes majeures de gouvernance, ainsi que le renforcement du dispositif de prévention des conflits et la résilience des populations, avec notamment le processus d’élaboration de la stratégie nationale de cohésion sociale, la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption et le renforcement des outils de programmation macro-économique (CDMT et modélisation) et d’évaluation des politiques publiques, avec la mise en place de la première matrice de comptabilité sociale du pays